La génération Rôle play et ses aventures !

Ce forum sera la plateforme de recrutement, de background, d'organisations d'aventures diverses et de discutions en tout genre de la génération RP !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yakinto, Ambassadeur Rafales.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SabreBleu
Admin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 20

MessageSujet: Yakinto, Ambassadeur Rafales.   Lun 30 Nov - 14:19










Nom + prénom : Yakinto

Âge : 107 ans

Sexe : Homme

Situation familiale : Célibataire

Clan : Rafales

Grade : Ambassadeur/élu Rafales

Capacités : Techniques du vent, combattant au corps à corps.

Caractère : Une personne fier, il ne douteras jamais de lui, cela peut même pris des fois comme de l'arrogance. Yakinto est assez calme, mais il s'énerve assez facilement si on s'en prend à ce qui compte pour lui, malgré cela il sait quand même resté calme et ne prendra pas de décisions irréfléchi. Il ne se rapproche pas facilement des gens, mais une fois que on le connait mieux, il est une personne sympathique qui sera toujours près à aider les gens.

Physique : Une personne de grande taille, les cheveux long et noirs. Il as un protège bras de son coté gauche et un long katana dont il ne se sépare jamais. Son corps est couverts de cicatrices, souvenir de tout les combats qu'il avait mené, mais celle qui le marquera certainement à vie aussi bien physiquement que mentalement est celle que son frère lui avait laissé lors de leur affrontement.

Histoire :



     
Personne ne connais le passé de Yakinto, il est mystérieux, parfois sombre et impénétrable. Il fus révélé au peuple Rafales à l'âge de 53 ans, quand il défendus bravement les Sumuhs. Comment un homme aussi jeune pouvait faire face à des armées de Reizarb déchainés et surentrainés ? Par quel miracle un homme aussi jeune pouvait se trouver au cœur d'une bataille ? Il possède une force et une rigueur de combat qui dépasse toute les croyances. C'est à ce moment là, oui, c'est à ce moment précis que nous avions trouvé le nouvel élu Rafales. Celui qui allait succéder au grand Ambassadeur, Naphisto. Du haut de ses 956 ans, Naphisto n'avais plus la force de diriger le peuple Rafales. Ont dis que cette race vie un millénaire, je pense que leurs mémoires vives éternellement. C'est donc sans réel surprise que l'ambassadeur céda son trône au petit Yakinto, âgé de 96 ans. Il pris tout de suite de grande décision, inondant le peuple sous un aura de courage et d'espoir. C'est à cette période que les Rafales redescendirent sur la terre ferme pour redonner de l'ordre dans le chaos de la guerre. Yakinto était toujours au front, motivant ses troupes et les victimes des combats à se relever et à se battre pour la liberté. Il ne fallut qu'une dizaines d'années pour mettre fin aux conquêtes et guerres qui menaçais le monde sans nom, de tomber dans l'oublie. La réputation du jeune Rafales n'était plus à faire, que ce soit au niveau du peuple du vent, ou au niveau international. Tout les autres peuples connaissait le grand Yakinto pourtant si jeune. Il était demi-dieu, maitre des armées Rafales et protecteur des régions explorés. Bien entendus, il maintenait une tension mortelle avec les Reizarbs, auteurs de la coalition qui plongea le peuple du vent dans l'ombre de la trahison. Il imposais le respect, même chez les ennemis. Il est aussi le créateur et dirigeant du conseil Silis, une trêve viellant à parler de la situation mondiale.

Aujourd'hui, le jeune Ambassadeur à 107 ans, vêtus d'une tenu noire et blanche, il voyage dans les différentes régions pour lutter contre la haine et le terrorisme et rassembler les peuples du monde exploré sous une seule est même bannière, celle de la paix. Il compte bien résonner l'impossible, en faisant basculer les Reizarbs dans leurs camps, évitant ainsi un nouveau bain de sang. Mais ce ne sera pas chose facile, étant donné que la menace ne viens plus totalement du peuple du feu, mais de toutes les tensions qui s'est installé entre les régions.

A suivre...

"Celui qui tombe et se relève sera toujours plus fort que celui qui ne tombe jamais." Yakinto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaventuriers.forum2jeux.com
SabreBleu
Admin
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: Yakinto, Ambassadeur Rafales.   Sam 20 Fév - 13:12

C'est devant un doux feu qui crépite au coin de la cheminée que Yakinto vu le jour. Il était comme les autres, un enfant banale, un Rafale qui jouais, s'amusais et pleurais. Il avait reçu une éducation correct, de parents, correct. Rien ne le distingue des autres, il a les cheveux blond, c'est peut-être tous ce qui fait la différence ... Mise à par un détail, il pleure, il pleure pour un rien, sans même avoir été agressé. C'est peut-être cette différence, ce défaut, qui changea tout.

Le jeune Yakinto n'as que 20 ans, il quitte l'école de son village pour en rejoindre une autre, la suite logique qui marquait la réussite de son examen. Il allait quitter ses amis, les seuls qui le soutenait quand les larmes tombait. Ce petit Rafale, bien que fort, était écrasé par sa sensibilité. Impossible pour lui de montrer qui il était vraiment, courageux, lâche ou intrépide, personne ne le savait. Lui, lui seul savait de quoi il était capable. Un rêve, depuis tout petit, celui d'être un héro aimé de tous, mais les larmes le rattrape et le ramène à la réalité. Yakinto est bloqué, dans l'incapacité d'avancer vers son objectif. Il en est assez, un raz le bol de toutes ses moqueries, il devait changer ! Pour lui, pour ses parents, pour les Rafales ! Il devait devenir le héro de l'histoire, celui qui allais changer la face du monde, celui qui allait mourir dignement, et qui cette fois ci, ferais verser les larmes d’autrui. Mais pour le moment, il était enchaîné à la vérité, celui d'un garçon vaillant, mais gâché par la honte...

Des années se sont écoulés, Yakinto travail encore et encore à amélioré son plus grand défaut. Il pleurs toujours, mais le cache mieux. Il fallait faire quelque chose de bluffant, époustouflant, HÉROÏQUE ! Quelque chose qui le fasse changer, pour de bon. Une idée lui vin alors, une idée complètement folle et suicidaire, mais c'était son seul espoir. Les Rafales -sous le commandement de l'ambassadeur Naphisto- n'avait plus remis les pieds sur le monde sans nom depuis la grande coalition. Aucun Rafale ne s'était aventuré dans les champs de batailles qui dévastais le paysage de chaque région. C'était l'occasion, même sans ailes, de montrer au peuple qu'il était digne d'être un grand héro.
Ce sont des années encore, des milliers d'heures d'entrainement sportif et combatifs qui passèrent sous les larmes. Il s’entraîne seul, refusant de s'exposer aux regards des autres, il n'as pas besoin d'école, lui seul était la clef de son destin. Munis de son épée favorite, nommé SabreBleu, dû à sa couleur, il invente et perfectionne ses propres techniques. Sa capacité du vent était celle du mouvement, rapide, imprévisible et discret. Des années et des années de larmes et de sang, pour arrivé au jour J...
Il est 7h30, le jour se lève à peine dans les nuages Rafales. Yakinto à 53 ans, n'as toujours pas d'ailes et est aussi sensible qu'auparavant. Il était temps, c'était l'heure de changé, de prouver, de réussir. Un garçon aussi jeune, aussi peu préparé aux horreurs des terres du monde sans nom, allais faire le plus grand paris de sa vie. "Edanrot, si tu me regarde, ne me viens pas en aide, laisse moi entrer dans l'histoire..." Il était extrêmement mature pour son jeune âge, les filles commençaient à lui tourner après, mais son objectif l'hypnotisait au point de ne pas voir les avances de chacune. Son épée fermement attachée à sa taille, Yakinto saute dans le vide, sans ailes. Il traverse les nuages de plus en plus rapidement, s'aidant de son pouvoir pour non pas ralentir la chute, mais l’accélérer. Selon les cartes, il devait atterrir droit dans l’océan qui dort sous les innombrables îles Rafales. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que le bleu des eaux se frotte aux joues du jeune Yakinto, qui plongea en serrant les dents. Son corps descend de plusieurs mètres de profondeur, augmentant fortement la pression sur ses oreilles qui ne sont habituées qu'à celle de l'air. Il finit par sortir la tête de l'eau et rejoindre la rive sans grandes difficultés. Il regarde les tâches qui habilles le ciel, les îles d'où il vient. Il en à les larmes aux yeux, il avait réussis sa première étape vers la solidification de son être. Maintenant, il devait faire plus, beaucoup plus !
Après des jours de marche, de chasse et de chansons fredonnés, Yakinto se retrouve devant un arbre d'une hauteur inimaginable, mais accompagné de cendres, seul trace de ses congénères. Il le savait, il se trouvait aux portes de la région Sumuh, adjacentes à celle des Reizarbs, pires ennemis des Rafales. Il rentre dans la grande forêt, qui malgré les dégats des flammes, restait forte et soudée. Il ne lui fallut guère de temps pour rejoindre, essoufflé, la capitale des Sumuhs, où se dresse des milliers d'habitations suspendus aux arbres. Il y était arrivé, versant sa petite larme en pensant à ses parents qu'il avait abandonné sans prévenir. "Ce seront mes dernières larmes." Dit-il, déterminé à changer. Mais cette instant de nostalgie, fut arrêté net par les bruits d'explosions et de hurlement guerriers qui devenait de plus en plus perceptible. "Les voila ! J'en étais sur ! Les livres d'histoires ne mentes pas!" Les Reizarbs était en marche pour réduire à néant la nature Sumuh. Les soldats défensifs était déjà en position, attendant le choc des peuples. Yakinto était exité, apeuré et confiant à la fois. C'était son heure, il était temps de prouver qu'il était digne d'être un héro, qui ne pleure jamais. Il dégaine alors son arme, qui s'illumine d'un bleu profond et fonce par delà les lignes défensives Sumuh. Les soldats ne connaissait pas ce garçon, ils étaient étonnés et criaient pour tenter de la résonner, en vain. A cette époque de l'histoire, les Rafales n'était qu'une légende, après avoir disparut de la surface de la planète, tout les peuples pensait qu'ils n'avait jamais existés. Lorsque Yakinto se retourna face aux soldats Sumuh, un sourire fière aux lèvres, le mythe fus rompus. Ces yeux gris était la preuve que le peuple du vent existait belle et bien. Ils furent tous sous le choc, n'en croyant pas leurs yeux. "Ne vous inquiétez pas mes amis, je suis là !" Dit alors Yakinto pressé de montrer sa valeur. "Mais comment un garçon aussi jeune pourrait nous venir en aide ? Et ses ailes, où sont elles? " Murmurait les soldats postés. C'est alors que les flammes déchirèrent les branches et feuilles des arbres pour se frotter à l'épaule de Yakinto. Ce simple geste lui firent monter les larmes aux yeux, mais il ne pleure pas. "C'est à moi de jouer." Se dit-il en fonçant tête baissé dans les lignes Reizarbs qui se dessinait plus loin. Il court à une vitesse fulgurante, faisant des pas de côté pour esquiver les sortilèges de feu qui le menaçait. Les soldats Sumuh et Reizarb était stupéfaits, devant la maîtrise de l’élément. Un cri, un cri de jeune Rafale, et le combat était lancé. Yakinto trancha un par un les Reizarbs qui s'avançait de trop prêt. Il était animé par cette idée d'héroïsme, cette idée qui pouvait lui faire déplacer des montagnes. Yakinto combattait come s'il avait toujours fait ça, comme si le sang ne l'éffrayait pas. Des heures et des heures de combats s'en suivait, aux côtés des guerriers Sumuh. La fatigue rongeait les bras de Yakinto, mais celui çi ne cèdait pas, bien déterminé à en sortir victorieux.
Un fort bruit de trompete, et les Reizarbs sonnait la retraite. C'est tout le peuple Sumuh qui criait de joie, dansait et s’enlaçait au nom de la victoire. Les soldats de la terre, eux, était figé, regardant vers l’horizon, une silhouette muette qui tombait alors au sol. C'était Yakinto, sa propre épée planté dans le cœur. Les yeux fermé, le visage souillé par le sang, le petit garçon était entré dans la légende. Sa lumière avait rejoint son dieu au nom de la paix. Une petite larme tombe discrètement de son œil fermé, il était partis.

"Nous l'avons enfin trouvé, toi, jeune Rafale, je t'observe depuis toujours, ton heure n'es pas venu. Merci à toi, merci de redonner de l'espoir dans le cœur du vent. Lève toi, marche, tend la main aux plus faibles mais surtout, ne pleure pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesaventuriers.forum2jeux.com
 
Yakinto, Ambassadeur Rafales.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Wyclef Jean bientot nomme ambassadeur itinerant
» Haiti-RD: L'ambassadeur Haitien se tait, les USA parlent
» Wyclef Jean officiellement ambassadeur d’Haïti
» Ambassadeur du Vénézuela: Si Chavèz à Vie, Ayiti sove

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La génération Rôle play et ses aventures ! :: Aventures actives :: IMVU :: Le monde sans nom :: Clan Rafales-
Sauter vers: