La génération Rôle play et ses aventures !

Ce forum sera la plateforme de recrutement, de background, d'organisations d'aventures diverses et de discutions en tout genre de la génération RP !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Célian, l'homme aussi froid que la nuit. {En cours}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Célian Agur
P'tit nouveau
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Wervik, Oost-Vlaanderen, Belgium

MessageSujet: Célian, l'homme aussi froid que la nuit. {En cours}   Lun 15 Fév - 20:50

Fiche de présentation

Prénom : Célian Agur
Surnom : L'homme au coeur lunaire
Sexe : Masculin
Age (réel et en apparence) : 75 ans en âge réel et 24 ans en apparence
Spécialité : Cherche à combattre le combat par des idéologies.
Métier : Académie de l'armée.
Armes : Double katanas.
Particularité : "Le cœur d'un homme vide est la lame la plus tranchante qu'il soit."

Background

"Nous sommes ici dans un monde bien étrange, à vrai dire même le monde est étrange en lui-même. On donne des noms aux étoiles, aux constellations ; mais nous n’arrivons pas à donner un nom à notre propre monde. Cela cause un conflit mondial, car chaque peuple désire plus que tout avoir son nom comme nom officiel de notre monde. Ils prennent ça comme une forme de gloire, mais au contraire, c’est ce qui va mener notre planète à son extinction."- Célian Agur en pleine réflexion sur le monde.


Prélude:

L’histoire de chacun est racontée par son vécu, par son expérience. On ne peut pas dire que l’Histoire est la même que l’histoire. C’est l’histoire qui crée l’Histoire. Dans notre monde, plus précisément dans les îles flottantes du clan Rafales, un enfant vient de naître. Ce nouveau-né n’est pas aussi important que tous les autres et pourtant c’est par sa volonté de changer les choses qui le mettra au-devant de la scène.

Histoire:

Voilà déjà trente longues années qui est venu au monde, ce jeune enfant destiné à devenir un ailé comme tous ses semblables. Il était en train de s’entraîner, comme la plupart des novices de son âge font. Il a été contraint de quitter son domicile familial car il a fait une révolte contre ses parents. Cela s’est passé deux années auparavant…

Son père, un garde de l’Elite des Rafales, il était souvent absent au domicile familial pour des raisons qui concerne la défense du peuple. De plus, sa mère était responsable d’un magasin de vêtement assez populaire dans le quartier. Donc elle non plus n’était pas réellement présente à la maison. C’était la gouvernante qu’ils avaient engagé qui s’occupait de leur fils, Célian Agur, troisième du nom par rapport à sa descendance sur l’Elite. C’était cet absence qui causa un grand vide dans l’esprit de cet adolescent. Un soir, lors d’un repas, il piqua sa crise au moment du dessert, sortant les quatre vérités à ces parents. Son père fut le premier à se lever, la colère se tenait sur sa main, il était fou de rage d’entendre des paroles insensées venant de son fils. Clac ! La joue de Célian devint rouge, son oreille commença à saigner à cause de l’impact du coup. Sa mère retint son père pour un deuxième coup qui était à venir et c’est elle qui donna une nouvelle claque. Célian en pleure, fila directement dans sa chambre. Il s’enferma durant trois jours dans sa chambre, sa colère allant vers ses parents. Le quatrième jour, il fut envoyé à une forme de pensionnat qui entraînait les jeunes comme lui à combattre pour le bien du peuple.

Il combattait contre son entraîneur personnel, un Rafale d’une dizaine d’année de plus que lui. C’était un test pour prévoir si Célian allait enfin arriver au stade prochain de son apprentissage. Il n’avait plus qu’un but, celui de combattre son père, épée contre épée, afin de régler une bonne fois pour tout ce conflit familial. C’était la fin du test du combat à poing. Célian avait la lèvre enflée et quelques beaux bleus sur son visage. Son adversaire lui, était à bout de souffle et semblait pas en bonne posture. Le combat était en faveur de Célian et pourtant une personne vint l’interrompre. Le jeune Agur aurait préférer plus que tout au monde que ça soit une autre personne qu’elle, sa mère. Elle est venue annoncer, aussi froidement qu’il l’avait accueilli, la mort de son père. Célian sentait un vide encore plus profond s’installer en lui. La haine sur son père n’empêchait pas l’amour qu’il lui portait, l’amour d’un fils envers son père. Il aurait aimé lui dire, et au combien il aurait aimé le faire. Il ne croisa pas le regard peiné de sa mère et fila directement dans la salle d’eau, il avait besoin de refroidir les idées qu’il avait en tête.
Après avoir fini sa douche, il retourna directement dans sa chambre, il n’avait rien à dire à sa mère. Mais en rentrant dans sa chambre. Il vit un long katana noir, avec un mot dessus. Il le prit et lut calmement : « Ça aurait dû être ton père qui devait te le donner, nous l’avions choisi pour ton bon vouloir au sein de cet apprentissage. –M » Célian déchira le papier et le jeta sur le petit foyer de flamme qu’il avait dans sa chambre. Il prit le katana avec peine, il aurait préféré faire autrement mais il senti un devoir envers son défunt père de prendre cette arme comme arme de prédilection.

Les années passèrent et le vide au sein de Célian ne faisait que de grandir. Il grandissait et améliorait ses capacités, il devait s’entraîné avec la plupart des soldats Rafales car il devait beaucoup trop dangereux pour ceux de sa génération. Il n’avait qu’une envie, partir, mais pour ça, il devait attendre sa majorité. Cette majorité arriva précipitamment, dès le jour de son soixante-dixième anniversaire, il partit de l’Institut où il était. Il trouva assez rapidement un logement, celui réservé à ceux qui venait d’entrer dans l’armée. Son but était d’arriver au même rang que son père : celui d’Elite Rafale. Mais pour ça, il devait améliorer ses connaissances sur le monde qui l’entoure. Durant ces cinq années, il étudia la philosophie rafalienne, la géographie, la géopolitique et les mythes de ce monde. Mais cette étude de cinq ans le mena tout droit à ce qu’il est désormais…

Compagnon

Prénom : Kountras
Sexe : Inconnu
Race : Nuage parlant
Pouvoir : Aucun
Caractère :
Physique :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Célian, l'homme aussi froid que la nuit. {En cours}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PANPAN ▬ "Aussi froid que soit l'hiver, le printemps viendra. Après tous les chagrins, la joie renaîtra."
» Mon nom est peur; Mon souvenir terreur.
» La Boîte de Nuit de Kid
» Monture sang-froid et homme lézard
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La génération Rôle play et ses aventures ! :: Aventures actives :: IMVU :: Le monde sans nom :: Clan Rafales-
Sauter vers: