La génération Rôle play et ses aventures !

Ce forum sera la plateforme de recrutement, de background, d'organisations d'aventures diverses et de discutions en tout genre de la génération RP !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiches personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wiizardofdarkness
P'tit nouveau
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 21

MessageSujet: Fiches personnages   Dim 14 Fév - 21:03

Les fiches personnages sont donc à posté ici !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AaronRavenwood
P'tit nouveau


Messages : 1
Date d'inscription : 14/02/2016

MessageSujet: Re: Fiches personnages   Dim 14 Fév - 21:57

Nom et prénom : Haïdo Takahashi

Age : 17

Sexe : Homme

Situation familiale : Célibataire

Grade : Ingénieur

Caractére : Timide mais un peut taquin

Physique : petit yeux marron cheveux noir et argent peau pâle finement muscler

Histoire : Inconue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuliusV2
P'tit nouveau
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 30
Localisation : Aveluy (Picardie - Somme 80)

MessageSujet: Re: Fiches personnages   Ven 19 Fév - 15:34

Prénom + Nom: Julius Denset

Age: âge humain: 30 ans ; âge cyborg: 5 ans

Sexe: Homme

Situation familiale: célibataire

Clan: Sergorpolis

Grade: (à définir)

Capacité: Cyborg de combat, combat rapproché et capacités avancées de piratage.

Caractère: Les améliorations cybernétiques que Julius a reçues n'ont pas altéré son caractère. Il demeure un jeune homme compréhensif et très protecteur envers ses amis. Son nouveau corps le tenterait même à pousser ce dernier trait de caractère à l'extrême, quitte à se sacrifier pour sauver une vie. Toutefois, ce côté un peu fleur bleue ne vient pas occulter le fait que Julius demeure aussi quelqu'un de déterminé, qui n'hésite pas à mettre tout en œuvre pour accomplir une mission.
On pourrait dire qu'une seule chose à changer dans son caractère. Depuis l'événement traumatique qui l'a poussé à devenir ce qu'il est aujourd'hui, il nourrit une certaine soif de vengeance envers les Reizarbs. Même envers un clan ennemi, Julius resterait un adversaire honorable et ne s'en prendrait pas à ceux qui ne peuvent se défendre par eux-même. Pour tout dire, il serait même tenter de les sauver. De certains diront que cela est une faiblesse, Julius pense que cela lui permet de rester en quelques sortes encore humain. En revanche, en présence des Reizarbs, toute cette compassion et aide envers autrui serait balayer pour devenir une impitoyable machine à tuer.

Physique: Avant que les scientifiques de Sergorpolis n'en fasse une machine de combat, Julius était un jeune homme d'une trentaine d'année. Il avait des cheveux blonds foncés mi-longs et des yeux marrons. Il avait une carrure assez athlétique.
Maintenant, son corps est à prêt de 90 % mécanique. Techniquement parlant, il ne reste du Julius d'origine que le cerveau et la colonne vertébrale qui ont été cybernétiquement améliorés pour être ensuite implantés dans son nouveau corps. Afin de ne pas le rabaisser au simple rang de robot, les scientifiques ont équipé Julius d'un masque de peau artificielle rappelant un visage humain, sinon le reste de son corps, sans armure, n'est que métal, circuits, fils électriques et tout un tas d'autres composants. Après plusieurs tests et séances d'entraînement, Julius a aussi reçu une armure légère fait d'un alliage de fibres très résistantes, une alliance parfaite entre protection et mobilité.

   

Histoire:

Julius est un jeune homme approchant la trentaine, les yeux verts et une chevelure blonde légèrement foncée. Il vivait depuis toujours avec ses parents et sa petite sœur Cindel dans une petite colonie de Sergorpolis située non-loin de la capitale jusqu'au jour où cette dernière fut attaquée par le peuple des Reizarbs. Ces derniers souhaitaient établir des avants-postes dans les colonies de Sergorpolis pour consolider leurs lignes avant de lancer l'assaut contre la capitale.
Julius avait terminé de suivre ses cours de la journée à l'académie de robotique de la colonie. Il allait chercher Cindel à son école, l'école primaire de la colonie, lorsque les premières explosions déchirèrent l'ambiance urbaine. Le portail principal de la colonie fut enfoncé par les Reizarbs. Les forces de protection de la colonie lancèrent les défenses, mais, du fait de leur infériorité numérique, Julius comprit vite que cela n'était qu'une question de temps avant que la colonie ne soit totalement aux mains des Reizarbs. De plus, les connaissant, la politique « zéro survivant » devait être de rigueur pour cette attaque. Julius se dépêcha donc d'aller à l'école primaire pour aller chercher Cindel. Le chaos s'empara de la colonie en très peu de temps, les civils couraient dans toutes les directions, des carambolages pouvaient déjà se voir. Des colonnes de fumée, véritables totems noirs montant au ciel, se dressaient et témoignaient déjà de la violence des Reizarbs. Ces derniers n'avaient pas encore lancé toutes leurs forces dans la bataille que la Mort faisait déjà son œuvre. Quelques rares chanceux arrivèrent à s'enfuir, mais nombreux sont ceux qui finirent massacrés par les Reizarbs.
Quand Julius fut enfin auprès de Cindel, il ne voulait pas perdre plus de temps et tenter de fuir la colonie. Mais Cindel lui tint fermement la main et lui dit qu'elle ne voulait pas abandonner leur mère et leur père. Julius était presque certain que retourner à l'appartement ou signer leur arrêt de mort, c'était tout comme. Mais il ne voulait pas que sa petite sœur soit davantage déstabilisée. Et puis, d'un autre côté, les forces de Reizarb étaient loin de leur lieu de résidence. Il pensa qu'ils avaient encore le temps de retourner à l'immeuble. Julius prit la main de Cindel et ils coururent tous les deux à l'immeuble. Ils remontèrent à contre-sens les flots d'habitants qui voulaient sauver leur vie. Julius et Cindel restèrent un bref instant à l'entrée de l'immeuble. Julius se retourna pour prendre connaissance de la progression de l'armée reizarbienne. Ses yeux se figèrent de frayeur quand il vit certains colosses approcher. Son attention se relâcha et Cindel, qui ne faisait pas attention à cela et voulait à tout prix entrer dans l'immeuble, tira fort sur la main de Julius. Cindel se sépara de son frère et s'engouffra dans le grand hall de l'immeuble pour atteindre l'un des ascenseurs encastrés dans des colonnes de verre épais. Julius n'eut pas le temps de rappeler sa sœur que c'était trop tard, cette dernière était déjà dans l'ascenseur et entamait son ascension vers le soixante-deuxième étage. Julius se dépêcha d'entrer dans un autre ascenseur de l'immeuble. Cindel avait les yeux en l'air, regardant l'indicateur de progression de l'ascenseur, priant pour que ce dernier aille plus vite. De son côté, Julius avait les yeux rivés en-bas, priant pour ne pas voir de soldats reizarbiens entrer dans le hall de l'immeuble.
Quand Julius sortit de l'ascenseur, il sentit la boule qu'il avait au ventre grossir davantage quand il faillit perdre l'équilibre. L'immeuble commencer à trembler, preuve que l'armée de Reizarb s'approchait de plus en plus. Le jeune homme courut à la porte de l'appartement déjà grande ouverte. Arrivé à celle-ci, il vit Cindel, seule, au milieu du salon. La pauvre petite pleurait toutes les larmes de son corps. Non qu'elle se trouvait près des corps inertes et sans vie de ses parents, mais… peut-être encore pire… ils n'étaient plus là. La petite pensait que ses parents l'avaient purement et simplement abandonnée. Julius ressentit aussi un bref instant ce sentiment d'abandon, mais une autre secousse le fit redescendre sur terre aussitôt. L'immeuble tremblait de plus en plus, on pouvait entendre des bruits d'explosion. Julius s'élança vers Cindel, mais avant qu'il l'atteigne, le mur de l'appartement leur faisant face fut souffler par une explosion. Les débris projetés blessèrent les deux jeunes gens. Étant la plus proche de l'explosion, Cindel fut abasourdie et titubait. Elle avait aussi plusieurs petites blessures, plusieurs entailles desquelles le sang coulait timidement pour le moment. Julius avait reçu une petite pierre sur le crâne et fut assommé un bref instant. Quand il tenta de se redresser, il voyait que le sol était en train de se dérober sous les pieds de sa sœur. Dans un effort, il s'élança vers elle. Pas encore remise de ses émotions, Cindel ne se rendit pas compte de ce qui était en train de se passer. Elle n'eut pas le temps de faire un pas de côté. Fort heureusement, Julius parvint à attraper la main de sa sœur avant qu'elle ne chute. A cet instant, il n'accordait plus aucune attention à ce qui se passait autour de lui. Toute son attention, sa force et sa détermination étaient focalisées sur le sauvetage de sa petite sœur. Cindel était toute paniquée, elle ne cessait de gesticuler, suppliant entre deux sanglots son frère de la remonter. Cela ne facilitait pas la tâche pour Julius qui sentait la main de Cindel partir de la sienne. Julius haussait la voix pour ordonner à Cindel de se calmer. Il lui répétait que tout allait bien se passer, mais qu'il fallait qu'elle lui donne son autre main, car il sentait qu'elle glissait tout doucement. Mais, il fit attention à ne pas mentionner ce dernier point à Cindel afin qu'elle ne panique pas davantage. Et pour rendre la tâche encore plus pénible et délicate, le sang de Julius coulait le long de son bras pour arriver aux mains, ne faisant que rendre plus probable la funeste conclusion de l'opération de sauvetage. Le sang fit glisser la main de Cindel davantage. Julius sentit bien que Cindel allait disparaître dans le décombres si elle ne lui donnait pas son autre main d'urgence. Julius réitéra son ordre à sa sœur. Elle essaya de lui lancer sa main, mais Julius ne parvint pas à l'atteindre, et le fait que Cindel soit de nouveau en mouvement fit glisser sa main de la sienne encore plus. Cindel tenta sa chance une nouvelle fois, et la tentative fut cette fois couronnée de succès. A cet instant, le temps suspendit son vol, les yeux de Julius et de Cindel brillèrent. Ils partagèrent un sourire. Julius avait pu rattraper sa prise sur la première main de Cindel et à l'agripper par le poignée. Il n'avait plus qu'à hisser Cindel et ensuite ils pourraient s'enfuir de l'immeuble et, espérons-le, de la colonie en ce moment en état de siège. Julius prit une grande respiration et commença à puiser dans ses forces pour hisser sa sœur. Tous deux sentirent un petit soulagement au tréfonds de leur être. Encore quelques secondes, et ils seraient réunis et pourront s'enfuir. Pour eux, le destin leur souriait, mais ils ne le voyaient que de profil, car vu de face, le sourire de ce juge atemporel n'était formé que de moitié. Ce petit rictus n'était le symbole que d'une petite lueur d'espoir qui allait être écrasé dans la foulée. Les explosions retentissantes se firent de plus en plus nombreuses. L'appartement et l'immeuble allaient s'effondrer comme châteaux de carte dans peu de temps. Des blocs du plafond tombèrent au sol, le rendit encore plus fragile, et même le brisa à certains endroits. Julius fut frappé par d'autres gravas. La douleur infligée à sa pauvre condition humaine lui fit perdre ses forces. Il relâcha son étreinte et Cindel glissa d'un coup. Julius n'eut même pas le temps de hurler de désespoir le prénom de sa petite sœur que cette dernière, dans un cri d'effroi disparut dans le grand nuage de poussière qui se trouvait sous eux.
Le regard de Julius resta quelques instants à fixer ce vide qui venait de happer Cindel. Plusieurs sentiments le tourmentèrent à ce moment : la tristesse fut une réaction tout à fait humaine et naturelle, mais celle-ci fut rapidement occulter par un sentiment d'impuissance et de dédain envers lui-même. Le rôle de tout bon grand frère était de protéger ses cadets, et, bien que la situation actuelle fut pour le moins exceptionnelle et extrême, Julius ne put s'empêcher de se dire qu'il n'avait pas été capable de sauver Cindel, elle qui avait toujours compté sur lui et qui espérait bien que son grand frère allait voler à son secours. La cacophonie ambiante extirpa Julius de ces tristes et sombres pensées. Son instinct de survie devait prendre le pas pour lui permettre de s'enfuir de l'immeuble avant qu'il n'en reste que des ruines. Il retourna dans le couloir et se dépêcha de retourner aux ascenseurs. Il prit l'un deux et actionna sa descente. Mais, quelques instants plus tard, les dégâts causés à l'immeuble firent céder les câbles de maintien et l'ascenseur plongea dans la colonne de verre épais. De par sa conception, le choc au sol fut en partie contenu, mais les membres de Julius sentirent tout de même le choc passé. Il n'était plus temps de réfléchir, Julius prit ses jambes à son cou et courut en ligne droite vers la sortie, ne prenant pas grade aux blocs tombés ou tombant. Lorsqu'il fut sorti de l'immeuble, il entendit que celui était en train de s'effondrer. Dans un ultime effort, il entreprit quelques dernières enjambées pour aller se réfugier derrière un épais pan de mur. Les troupes reizarbiennes étaient derrière lui. Une fois relevé, Julius eut juste le temps de lancer un dernier regard vers les ruines de son ancienne maison, lançant intérieurement par la même occasion un dernier au revoir à sa petite sœur.
Il parvint à se faufiler hors de la colonie. Maintenant sauf, il n'était plus rongé par la tristesse de la perte de Cindel, mais cette dernière laissa place à une rage indescriptible causée par une envie de vengeance. Il aurait tellement voulu faire payer aux Reizarbiens, les massacrer tous juqu'au dernier, mais que pouvait-il faire, lui, petit être humain, seul et faible. Il ne tiendrait même pas une petite poignée de seconde devant un simple soldat reizarbien. Il prit la décision de se rendre à Sergorpolis. Cette citée merveilleuse dite de la seconde chance allait pouvoir lui en fournir une. Il voulait devenir plus fort, plus puissant, assez pour pouvoir assouvir sa soif de vengeance envers ces barbares qui ne méritaient plus de vivre à ses yeux. Ses pensées furent aussi pris en partie par une autre interrogation : pourquoi les Rafales n'étaient pas venus secourir la colonie ? Ils auraient été en puissance et nombre suffisant pour épauler les troupes de la colonie et repousser l'attaque du peule Reizarb. Il ne put donc s'empêcher de ressentir, en plus de cette colère viscérale envers les Reizarbiens, une certaine amertume et rancœur envers les Rafales, qui, suite à ce second élan de réflexion, étaient pour Julius aussi en partie responsable de la mort de Cindel. Cependant, l'esprit de Julius était tellement focalisé sur ce point qu'il en oublia un autre qui n'en demeurait pas moins mystérieux : pourquoi ses parents n'étaient plus à l'appartement quand il y est arrivé avec Cindel et pourquoi n'avaient-ils pas essayer de retrouver leurs enfants avant de disparaître de la colonie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0grayfox01
P'tit nouveau


Messages : 2
Date d'inscription : 19/02/2016

MessageSujet: Re: Fiches personnages   Ven 19 Fév - 19:20

Nom et prénom : Yusho Shinsei

Age : 22

Sexe : Homme

Situation familiale : Célibataire

Grade : Soldat 2nde Classe

Caractére : Sociable mais froid quand le boulot fait appel

Physique : yeux marrons cheveux bruns foncé mi long assez fin et de taille moyenne

Histoire :


La famille shinsei n'es pas une des familles les plus riches de Sergopolis, Bien au contraire , Gozaburo Shinsei travaillait dans une usine qui fabriquait des communicateurs pour les habitants, et sa paye était bien dérisoire, quand à Sakura Shinsei . Elle ne trouvait pas de travail, une femme d'1m60 toute fine n'es point utile la ou n'importe qui pouvait travailler. C'est dans ce contexte la que Yusho grandit , il suivit des études quelque peu basiques , ses parents ne pouvant se permettre de payer une grande école. et le reste de sa vie se résumait à racler les fonds pour vivre et parfois vendre des bibelots qu il retapait .Arrivé à ses 22 ans , ses parents se suicidèrent quand Gozaburo perdit son travail, pour laisser place à des robots qui faisait son travail mieux et plus rapidement.le moral n'ayant pas suivi, n'ayant ni argent ni domicile , il s'engagea au sein de l'armée, éspérant qu elle pourra lui offrir cet avenir qu il souhaite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiches personnages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiches personnages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event AN [Fiches personnages]
» Rp - Fiche de présentation
» « OFFRE MOI DÈS CE SOIR TA PEAU BRUNE ET TES LÈVRES MAUVES. » ⎜ Fiches Personnages⎟ ne pas poster, merci
» Bases HTML pour vos fiches personnages !!!
» Fiche de Personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La génération Rôle play et ses aventures ! :: Aventures actives :: IMVU :: Le monde sans nom :: Clan Sergorpolis-
Sauter vers: